Pour mieux les distinguer, les parfums sont répartis en familles : fleurie, orientale, épicée, verte, boisée etc.
Tout devient plus simple dans le choix d'un parfum quand on comprend que la senteur qui restera sur la peau n'est pas celle immédiatement exhalée par le flacon, mais la fragrance de " fond ", qui se répandra de manière harmonieuse après quelques heures.
Il faut toutefois distinguer avec précision cette fameuse senteur de " fond " et savoir la décrire clairement, afin d'exposer ses désirs à la personne chargée de vous aider dans votre recherche. Un parfum doux ou amer, fleuri ou acidulé, chaud ou frais, léger ou oriental, ou encore intense ?
Dans un but de clarté, les parfumeurs, depuis quelques années, classent les senteurs par familles. Toutefois, il convient de rappeler qu'un parfum appartient généralement à plusieurs familles, harmonieusement mêlées. On compte généralement 2 ou 3 familles par senteur.

La famille des agrumes :

Ce sont la bergamote, le citron, l'orange, la mandarine, la lime et le pamplemousse.
La plupart des parfums masculins et des eaux fraîches relèvent de cette famille.

La famille boisée :

Les parfums à base de vétiver, de patchouli et de santal appartiennent à cette catégorie.

La famille fleurie :

Les senteurs peuvent être élaborées à partir d'une seule fleur ou d'un mélange de plusieurs. S'il s'agit d'un parfum fleuri masculin, le parfumeur y ajoute généralement quelques notes épicées.

La famille verte :

C'est l'une des familles les plus récentes, la mode des essences à base d'herbes et de feuilles n'en étant qu'à ses débuts.

La famille poudrée :

Cette famille mêle la fraîcheur de la bergamote à l'intensité de la mousse de chêne.

La famille épicée :

Elle comprend un mélange de nombreuses épices, telles la cannelle, le clou de girofle, le poivre, la marjolaine, etc.

La famille orientale :

Cette famille, très ancienne, regroupe un grand nombre de senteurs asiatiques, les résines et certaines substances d'origine animale.

D'autres familles s'ajoutent à ces familles de base :

Celle du Cuir : utilisée tout particulièrement dans les parfums masculins.
Celle du musc : généralement reproduite artificiellement en laboratoire et se référant à la célèbre senteur du musc de Tonkin, obtenue à partir de la sécrétion des glandes d'un petit cerf d'Himalaya, au parfum très chaud.
Celle de la fougère : qui comprend des notes boisées, de lavande et de musc.
Celle de l'ambre : que nombre de parfumeurs rattachent à la famille orientale.
Et celle des aldéhydes : substances synthétiques servant à développer les notes naturelles de fleurs.

Source: fascicules parfums de rêve, éditions atlas


© 2004-2017 couleurparfum - all rights reserved | powered by get2web cms | designed by g2f

Contact